Transporter une
oeuvre d’art, un vrai casse-tête chinois ? Pas du tout ! Pour transporter une
ou plusieurs oeuvres d’art, il suffit de suivre à la lettre certaines étapes.
Habitués au transport d’oeuvre d’art sous toutes ses
formes, les professionnels de la logistique et du transport connaissent toutes
les précautions à prendre. En fonction des dimensions, du poids ou encore de la
typologie de la pièce, ils établissent une méthode de transport entièrement
sur-mesure !

Règle
n°1 : Bien emballer les oeuvres d’art

 

Aussi précieuse que
fragile, l’oeuvre d’art nécessite qu’on soit à ses petits soins. Alors pour
éviter les risques d’endommagement durant le transport de l’oeuvre d’art, on
prend toutes les précautions nécessaires ! La première ? Emballer l’oeuvre
d’art de façon irréprochable.

 

Pour ce faire, le
propriétaire de l’oeuvre d’art a le choix : le fait-maison ou la prestation
professionnelle. Opter pour l’option numéro 1 n’est pas impossible, mais le
propriétaire doit avoir connaissance de certaines règles d’emballage. C’est
pourquoi, dans le cas où l’oeuvre d’art est d’une grande valeur, mieux vaut la
remettre entre les mains d’un expert. Ce dernier saura choisir l’emballage
sur-mesure adapté pour le petit bijou d’art à transporter !

 

En parlant d’art,
l’emballage est un art en lui-même. Cette prestation sur-mesure est réalisée
par des personnes qualifiées, connaissant les rouages des méthodes d’emballage
adaptées aux oeuvres d’art. Généralement, l’emballage se fait via tamponnage,
un procédé d’enroulement de l’oeuvre avec plusieurs couches de protection
(Melinex, bullpack, bullkamousse…). Pour éviter au mieux les chocs, cette
méthode peut être complétée par la mise sous caisse en bois de l’oeuvre d’art.

Règle
n°2 :  Être attentif à la procédure de
collecte

 

 

Moment crucial, la
collecte de l’oeuvre d’art donne parfois des sueurs froides au propriétaire et
aux transporteurs. Pourtant, lorsque les oeuvres d’art sont correctement
emballées et prêtes à être récupérées, il n’y a aucun souci à se faire ! En
réalité, la collecte est réalisée par des professionnels qui sont familiers de
ce type de manoeuvres. Aussi, ils n’hésitent pas à rassurer les propriétaires
sur le transport de l’oeuvre d’art. La procédure est entièrement sécurisée et
supervisée. Du point A jusqu’au point B, le transporteur s’occupe de tout :
collecte, transfert des documents administratifs pour la douane (si besoin),
confirmation de livraison, etc.

Règle
n°3 : Réfléchir au mode de transport le plus adapté

 

En parlant de
transport, comment choisir celui qui convient le mieux ? Tout dépend de la
destination de l’oeuvre. Il est possible de passer par un
transport aérien, routier ou maritime
, mais certaines oeuvres
nécessitent de voyager en première classe ! Ainsi, le transport est surtout
pensé en fonction de l’oeuvre d’art à transférer. Les professionnels du
transport d’oeuvre d’art pourront guider les propriétaires sur la manoeuvre à
suivre et conseiller un mode de transport sur-mesure et adapté.

Règle
n°4 : Assurer les oeuvres d’art

 

Dernier point et
pas des moindres : l’assurance des œuvres d’art. Le transport est toujours une
étape délicate en ce qu’il comporte une part de risque, aussi minime soit-elle.
Au vu des dispositifs de précaution pris, les oeuvres d’art sont correctement
sécurisées. Toutefois, pour éviter les risques d’endommagement, de perte et de
vol, le mieux est d’assurer les oeuvres d’art à transporter. Cette garantie est
optionnelle mais recommandée par les transporteurs pour un transfert plus sûr,
et surtout plus serein !

 

Rendez-vous sur le
site plus d’informations sur notre service, une demande de démo ou un
devis
.