L’art est une forme d’expression humaine qui autrefois était pétrie de règles, mais qui aujourd’hui semble en être totalement dépourvue. Les siècles ont redéfini son carcan pour lui donner une place indispensable dans notre société, jugée par certains exubérante. L’art divise, mais il rassemble également. C’est pour cela qu’il est difficile d’en saisir toute la subtilité.

Une définition de l’art ?

L’art est considéré depuis la nuit des temps comme une forme d’expression réservée à l’homme puisqu’elle convoque un savoirune technique, et une sensibilité inhérents à sa condition d’être pensant. C’est justement sa conscience d’être ainsi que sa propension à croire et à douter qui l’enjoignent à façonner par ses mains et sa pensée des créations authentiquesLe but de l’art est insondable ou tout du moins multiple ; on pressent chez lui une volonté d’indépendance et de révolution par l’intermédiaire de son créateur lors des périodes de guerres, comme un cri de l’âme envers la barbarie, ou bien tout simplement un désir d’appartenance ou de reconnaissance, ou encore une simple forme de purgation personnelle dont la création est le socle cathartique. En somme, l’art se définit avant tout par son essence purement personnelle, liée à un individu, qui exprime sa sensibilité avec les moyens techniques et intellectuels dont il dispose.

Dans son histoire, l’art s’est diversifié, modifié, parfois étiolé pour le meilleur et pour le pire. Auparavant centré sur la technique pure avec des règles strictes comme la peinture de la Renaissance, il s’est vu bouleversé avec le modernisme qui a appris à mettre en avant l’abstrait et la sensibilité avec par exemple l’impressionnisme. Aujourd’hui, l’art est considéré comme populaire et permet à tout un chacun de s’exprimer, à l’image de l’art urbain. Son accessibilité a généré un profond ressentiment chez certains du fait de son audace et de son arrogance.

Les dix arts

Dans toute l’histoire de l’humanité jusqu’à nos jours, 10 arts ont été recensés. Malgré la controverse de certains, cette liste apporte une vision globale de la production humaine tournée vers la création artistique. Voici la liste en question :

  • L’architecture : élaborée pour sublimer et définir les habitations humaines, l’architecture convoque des goûts spécifiques par le prisme d’une technique rigoureuse.
  • La sculpture : utilisée dans les civilisations les plus anciennes, la sculpture est la représentation même de la technique alliée à la rigueur artistique. Ses matériaux ont initialement été choisis pour durer dans le temps et marquer l’Histoire.
  • Les arts visuels et picturaux : la peinture et le dessin se retrouvent ici, en tant qu’expression absolue de la vision de leur créateur par des outils graphiques. Son imprégnation dans le temps est aussi forte que la sculpture du fait de son intemporalité formelle.
  • La musique : désordonnée et barbare à l’aube de l’humanité, la musique s’est enrichie avec l’apparition d’instruments toujours plus complexes. On la considère comme l’art le plus à même de faire vibrer la « corde sensible » de notre âme.
  • La littérature : ancienne et respectée, la littérature passe par la poésiele roman, et toute autre forme d’écriture. Sa capacité à exprimer par les mots les affectes est sa plus grande force, ce qui la rapproche de la musique, notamment pour le cas de la pratique poétique.
  • Arts de la scène : la dansele théâtre et le cirque sont convoqués ici. Le visuel et l’auditif sont importants et sublimés par les corps qui bougent et les textes qui sont déclamés. La « vie artistique » trouve ici son nid.
  • Cinéma : vieux d’un peu plus d’un siècle, le cinéma est encore à découvrir. Sa force créatrice envoûte et transporte le spectateur dans des genres divers où le visuel prime sur le fond, où narrer par l’image est essentiel.
  • Les arts médiatiques : la radiola télévision et la photographie sont ici. L’art oratoired’investigation et de décision sont convoqués pour rendre compte de différentes périodes de l’Histoire.
  • La bande dessinée : la BDle manga et le comics représentent l’art pictural moderne, soumis à des conditions spécifiques et des codes encore plus identifiables qui abreuvent aujourd’hui la culture d’appellation « pop ».
  • Le jeu-vidéo : très jeune, le jeu-vidéo convoque de nombreux arts pour créer des univers qui surpassent souvent le cinéma. Des visuels, des musiques, et des histoires sont élaborées pour le mettre au monde. Il s’agit de l’art le plus consommé sur la planète.

L’art se veut universel et intarissable, et pour ce faire, il jouit aujourd’hui d’une liberté totale qui ferme ses grilles dès que l’imagination et la volonté de l’artiste s’épuisent.